Rechtsprechung
   EGMR, 13.09.2005 - 36749/97   

Zitiervorschläge
https://dejure.org/2005,52905
EGMR, 13.09.2005 - 36749/97 (https://dejure.org/2005,52905)
EGMR, Entscheidung vom 13.09.2005 - 36749/97 (https://dejure.org/2005,52905)
EGMR, Entscheidung vom 13. September 2005 - 36749/97 (https://dejure.org/2005,52905)
Tipp: Um den Kurzlink (hier: https://dejure.org/2005,52905) schnell in die Zwischenablage zu kopieren, können Sie die Tastenkombination Alt + R verwenden - auch ohne diesen Bereich zu öffnen.

Volltextveröffentlichung

  • Europäischer Gerichtshof für Menschenrechte

    HAMIYET KAPLAN ET AUTRES c. TURQUIE

    Art. 2, Art. 2 Abs. 1, Art. 3, Art. 6, Art. 13, Art. 41 MRK
    Violation de l'art. 2 Non-violation de l'art. 3 Violation de l'art. 13 Dommage matériel - réparation pécuniaire Préjudice moral - réparation pécuniaire Remboursement partiel frais et dépens - procédure de la Convention (französisch)

Verfahrensgang

 
Sortierung



Kontextvorschau





Hinweis: Klicken Sie auf das Sprechblasensymbol, um eine Kontextvorschau im Fließtext zu sehen. Um alle zu sehen, genügt ein Doppelklick.

Wird zitiert von ... (6)

  • EGMR, 12.10.2006 - 13178/03

    MUBILANZILA MAYEKA ET KANIKI MITUNGA c. BELGIQUE

    It is especially in respect of this latter factor that a parent may claim directly to be a victim of the authorities" conduct (see, mutatis mutandis, Çakıcı v. Turkey [GC], no. 23657/94, § 98, ECHR 1999-IV, and Hamiyet Kaplan and Others v. Turkey, no. 36749/97, § 67, 13 September 2005).
  • EGMR, 02.07.2013 - 53087/07

    MUSTAFA ALDEMIR c. TURQUIE

    d) Des blessures par balles infligées pendant des conflits armés par les forces gouvernementales ne dénotent pas nécessairement le degré de gravité requis pour trouver une violation de l'article 3, comme l'illustre par exemple l'affaire Hamiyet Kaplan et autres c. Turquie (no 36749/97, 13 septembre 2005), dans laquelle la Cour a examiné une allégation de violation de l'article 3 relativement à une situation où plusieurs membres de la famille des requérants avaient été tués et un des requérants avait été gravement blessé par balles lors d'une descente de la police antiterroriste dirigée contre le PKK.
  • EGMR, 06.07.2006 - 53489/99

    KAVAK c. TURQUIE

    Dans le premier cas, selon la jurisprudence bien établie en la matière, la Cour se fonde sur le critère de la preuve au-delà de tout doute raisonnable, sachant qu'une telle preuve peut résulter d'un faisceau d'indices ou de présomptions non réfutées, suffisamment graves, précis et concordants (Kaya c. Turquie, arrêt du 19 février 1998, Recueil des arrêts et décisions 1998-I, § 76, Hamiyet Kaplan et autres c. Turquie, no 36749/97, § 50, 13 septembre 2005).
  • EGMR, 19.10.2006 - 41335/98

    KAMER DEMIR ET AUTRES c. TURQUIE

    L'absence d'une enquête effective quant aux évènements susmentionnés amène donc la Cour à constater également une violation de l'article 13 de la Convention, les requérants ayant été ainsi privé de l'accès à d'autres recours théoriquement disponibles, tels qu'une action en dommages-intérêts (voir, parmi d'autres, Hamiyet Kaplan et autres c. Turquie, no 36749/97, §§ 70-77, 13 septembre 2005, Kaya, précité, § 108, et Ä°lhan, precité, § 103).
  • EGMR, 25.06.2013 - 6978/08

    GHEORGHE COBZARU c. ROUMANIE

    En ce qui concerne ce dernier point, la Cour rappelle que les policiers ne doivent pas être dans le flou lorsqu'ils exercent leurs fonctions, que ce soit dans le contexte d'une opération préparée ou dans celui de la prise en chasse spontanée d'une personne perçue comme dangereuse: un cadre juridique et administratif doit définir les conditions limitées dans lesquelles les responsables de l'application des lois peuvent recourir à la force et faire usage d'armes à feu, compte tenu des normes internationales élaborées en la matière (Hamiyet Kaplan et autres c. Turquie, no 36749/97, § 49, 13 septembre 2005, et Makaratzis, précité, § 59 in fine).
  • EGMR, 28.03.2006 - 50739/99

    PERK ET AUTRES c. TURQUIE

    En conséquence, la différence entre la norme énoncée et les termes «absolument nécessaire» de l'article 2 § 2 de la Convention n'est pas suffisamment importante pour amener à conclure de ce simple fait aÌ? une violation de l'article 2 § 1 (voir, mutatis mutandis, McCann et autres, précité, §§ 154-155 ; comparer avec Hamiyet Kaplan et autres c. Turquie, no 36749/97, § 54, 13 septembre 2005).
Haben Sie eine Ergänzung? Oder haben Sie einen Fehler gefunden? Schreiben Sie uns.
Neu: Die Merklistenfunktion erreichen Sie nun über das Lesezeichen oben.
Sie können auswählen (Maus oder Pfeiltasten):
(Liste aufgrund Ihrer bisherigen Eingabe)
Komplette Übersicht