Rechtsprechung
   EuG, 03.05.2018 - T-662/16   

Zitiervorschläge
https://dejure.org/2018,10807
EuG, 03.05.2018 - T-662/16 (https://dejure.org/2018,10807)
EuG, Entscheidung vom 03.05.2018 - T-662/16 (https://dejure.org/2018,10807)
EuG, Entscheidung vom 03. Mai 2018 - T-662/16 (https://dejure.org/2018,10807)
Tipp: Um den Kurzlink (hier: https://dejure.org/2018,10807) schnell in die Zwischenablage zu kopieren, können Sie die Tastenkombination Alt + R verwenden - auch ohne diesen Bereich zu öffnen.

Volltextveröffentlichung

Kurzfassungen/Presse (2)

  • Europäischer Gerichtshof (Kurzinformation)

    Gall Pharma / EUIPO - Pfizer (Styriagra)

    Unionsmarke - Widerspruchsverfahren - Anmeldung der Unionswortmarke Styriagra - Ältere Unionswortmarke VIAGRA - Unlautere Ausnutzung der Unterscheidungskraft oder der Wertschätzung der älteren Marke - Art. 8 Abs. 5 der Verordnung (EG) Nr. 207/2009 (jetzt Art. 8 Abs. 5 ...

  • Europäischer Gerichtshof (Kurzinformation)

    Gall Pharma / EUIPO - Pfizer (Styriagra)

Sonstiges (2)

 
Sortierung



Kontextvorschau





Hinweis: Klicken Sie auf das Sprechblasensymbol, um eine Kontextvorschau im Fließtext zu sehen. Um alle zu sehen, genügt ein Doppelklick.

Wird zitiert von ... (6)

  • EuG, 28.04.2021 - T-509/19

    Asolo / EUIPO - Red Bull (FLÜGEL)

    Il y a lieu de rappeler que des éléments qui sont, par nature, subjectifs, tels que les intentions commerciales, réelles ou supposées du titulaire de la marque contestée ne doivent pas être pris en compte pour apprécier l'existence du risque que l'usage sans juste motif de la marque demandée tire un profit indu du caractère distinctif ou de la renommée de la marque antérieure, au sens de l'article 8, paragraphe 5, du règlement n o 40/94. [voir, en ce sens, arrêt du 3 mai 2018, Gall Pharma/EUIPO - Pfizer (Styriagra), T-662/16, non publié, EU:T:2018:242, point 73].

    En effet, il résulte de la jurisprudence que, afin de bénéficier de la protection instaurée par l'article 8, paragraphe 5, du règlement n o 40/94, le titulaire de la marque antérieure n'est pas tenu de démontrer l'existence d'une atteinte telle que visée par cette disposition qui soit effective et actuelle à sa marque (voir arrêt du 3 mai 2018, Styriagra, T-662/16, non publié, EU:T:2018:242, point 64 et jurisprudence citée).

    Le titulaire de la marque antérieure doit toutefois établir l'existence d'éléments permettant de conclure à un risque sérieux qu'une telle atteinte se produise dans le futur (voir arrêt du 3 mai 2018, Styriagra, T-662/16, non publié, EU:T:2018:242, point 64 et jurisprudence citée).

  • EuG, 01.09.2021 - T-463/20

    Sony Interactive Entertainment Europe/ EUIPO - Wong (GT RACING)

    Ces conditions étant cumulatives, l'absence de l'une d'entre elles suffit à rendre inapplicable ladite disposition [voir arrêt du 3 mai 2018, Gall Pharma/EUIPO - Pfizer (Styriagra), T-662/16, non publié, EU:T:2018:242, point 15 et jurisprudence citée].
  • EuG, 14.07.2021 - T-164/19

    AQ/ eu-LISA

    Selon la jurisprudence, cette disposition est applicable également aux griefs ou aux arguments [voir, en ce sens, ordonnance du 18 décembre 2008, Thierry/Commission, T-223/07 P, EU:T:2008:606, point 27 ; arrêts du 3 mai 2018, Gall Pharma/EUIPO - Pfizer (Styriagra), T-662/16, non publié, EU:T:2018:242, point 40 et jurisprudence citée, et du 14 décembre 2018, TP/Commission, T-464/17, non publié, EU:T:2018:1006, point 52].
  • EuG, 19.05.2021 - T-510/19

    Puma/ EUIPO - Gemma Group (Représentation d'un félin bondissant)

    Le titulaire de la marque antérieure doit toutefois établir l'existence d'éléments permettant de conclure à un risque sérieux qu'une telle atteinte se produise dans le futur [voir arrêt du 3 mai 2018, Gall Pharma/EUIPO - Pfizer (Styriagra), T-662/16, non publié, EU:T:2018:242, point 64 et jurisprudence citée].
  • EuG, 19.12.2019 - T-28/19

    Karlovarské minerální vody/ EUIPO - Aguas de San Martín de Veri (VERITEA)

    Troisièmement, la requérante conteste l'importance qui a été accordée à l'élément «veri», commun aux marques en conflit, en faisant valoir que le principe selon lequel le consommateur moyen attache plus d'importance au début d'un signe est une présomption qui ne serait pas toujours applicable, ainsi qu'en attesteraient les arrêts du 16 mai 2007, Trek Bicycle/OHMI - Audi (ALLTREK) (T-158/05, non publié, EU:T:2007:143), et du 3 mai 2018, Gall Pharma/EUIPO - Pfizer (Styriagra) (T-662/16, non publié, EU:T:2018:242).
  • EuG, 20.01.2021 - T-329/19

    12seasons/ EUIPO - Société immobilière und mobilière de Montagny (BE EDGY BERLIN)

    À cet égard, il ressort de la jurisprudence que, si le consommateur attache normalement plus d'importance à la partie initiale des mots, cette considération ne saurait valoir dans tous les cas, ni remettre en cause le principe selon lequel l'examen de la similitude des marques doit prendre en compte l'impression d'ensemble produite par celles-ci [voir arrêts du 26 novembre 2014, Aldi Einkauf/OHMI - Alifoods (Alifoods), T-240/13, EU:T:2014:994, point 53 (non publié) et jurisprudence citée, et du 3 mai 2018, Gall Pharma/EUIPO - Pfizer (Styriagra), T-662/16, non publié, EU:T:2018:242, point 26 et jurisprudence citée].
Haben Sie eine Ergänzung? Oder haben Sie einen Fehler gefunden? Schreiben Sie uns.
.
Sie können auswählen (Maus oder Pfeiltasten):
(Liste aufgrund Ihrer bisherigen Eingabe)
Komplette Übersicht