Rechtsprechung
   EuG, 21.01.2015 - T-587/13   

Sie müssen eingeloggt sein, um diese Funktion zu nutzen.

Sie haben noch kein Nutzerkonto? In weniger als einer Minute ist es eingerichtet und Sie können sofort diese und weitere kostenlose Zusatzfunktionen nutzen.

| | Was ist die Merkfunktion?
Ablegen in
Benachrichtigen, wenn:




 
Alle auswählen
 

Zitiervorschläge

https://dejure.org/2015,246
EuG, 21.01.2015 - T-587/13 (https://dejure.org/2015,246)
EuG, Entscheidung vom 21.01.2015 - T-587/13 (https://dejure.org/2015,246)
EuG, Entscheidung vom 21. Januar 2015 - T-587/13 (https://dejure.org/2015,246)
Tipp: Um den Kurzlink (hier: https://dejure.org/2015,246) schnell in die Zwischenablage zu kopieren, können Sie die Tastenkombination Alt + R verwenden - auch ohne diesen Bereich zu öffnen.

Volltextveröffentlichungen (4)

  • Europäischer Gerichtshof

    Schwerdt / OHMI - Iberamigo (cat&clean)

    Gemeinschaftsmarke - Widerspruchsverfahren - Anmeldung der Gemeinschaftsbildmarke cat & clean - Ältere spanische Wortmarke CLEAN CAT - Relatives Eintragungshindernis - Verwechslungsgefahr - Art. 8 Abs. 1 Buchst. b der Verordnung (EG) Nr. 207/2009 - Behinderung des freien Warenverkehrs - Art. 34 AEUV - Art. 16 der Charta der Grundrechte

  • rechtsportal.de(Abodienst, kostenloses Probeabo)

    Verwechselungsgefahr zwischen der Bildmarke "cat & clean" für Katzenstreu und der Wortmarke "CLEAN CAT" für "Erde als Lager für Tiere"; grundsätzliche Anerkennung eines gewissen Grads an Unterscheidungskraft einer älteren nationalen Marke im Rahmen des Widerspruchsverfahrens; unbegründete Aufhebungsklage der Anmelderin gegen das Harmonisierungsamt für den Binnenmarkt bei Identität der Waren und Ähnlichkeit der Zeichen

  • Wolters Kluwer(Abodienst, Leitsatz/Tenor frei)

    Verwechselungsgefahr zwischen der Bildmarke "cat & clean" für Katzenstreu und der Wortmarke "CLEAN CAT" für "Erde als Lager für Tiere"; grundsätzliche Anerkennung eines gewissen Grads an Unterscheidungskraft einer älteren nationalen Marke im Rahmen des Widerspruchsverfahrens; unbegründete Aufhebungsklage der Anmelderin gegen das Harmonisierungsamt für den Binnenmarkt bei Identität der Waren und Ähnlichkeit der Zeichen

  • juris(Abodienst) (Volltext/Leitsatz)

Kurzfassungen/Presse

  • wolterskluwer-online.de (Kurzinformation)

    Verwechselungsgefahr zwischen Bildmarke "cat & clean" und Wortmarke "CLEAN CAT"

Sonstiges (3)

  • Europäischer Gerichtshof (Verfahrensmitteilung)

    Schwerdt / OHMI - Iberamigo (cat&clean)

  • Europäischer Gerichtshof (Verfahrensmitteilung)

    Klage

  • Europäischer Gerichtshof (Verfahrensdokumentation)

    Gemeinschaftsmarke - Klage der Anmelderin der farbigen Bildmarke mit den Wortbestandteilen "cat & clean" für Waren der Klasse 31 auf Aufhebung der Entscheidung R 1799/20124 der Vierten Beschwerdekammer des Harmonisierungsamts für den Binnenmarkt (HABM) vom 3. September 2013, mit der die Beschwerde gegen die Entscheidung der Widerspruchsbteilung, die Eintragung der genannten Marke aufgrund des von der Inhaberin der nationalen Wortmarke "CLEAN CAT" für Waren der Klasse 31 erhobenen Widerspruchs zu verweigern, zurückgewiesen wurde

 
Sortierung



Kontextvorschau





Hinweis: Klicken Sie auf das Sprechblasensymbol, um eine Kontextvorschau im Fließtext zu sehen. Um alle zu sehen, genügt ein Doppelklick.

Wird zitiert von ... (6)

  • EuG, 29.06.2017 - T-448/16

    Mr. Kebab / EUIPO - Mister Kebap (Mr. KEBAB)

    Selon une jurisprudence constante, constitue un risque de confusion le risque que le public puisse croire que les produits ou les services en cause proviennent de la même entreprise ou, le cas échéant, d'entreprises liées économiquement [arrêts du 10 septembre 2008, Boston Scientific/OHMI - Terumo (CAPIO), T-325/06, non publié, EU:T:2008:338, point 70, et du 21 janvier 2015, Schwerdt/OHMI - Iberamigo (cat&clean), T-587/13, non publié, EU:T:2015:37, point 15 ; voir également, par analogie, arrêts du 29 septembre 1998, Canon, C-39/97, EU:C:1998:442, point 29, et du 8 mai 2014, Bimbo/OHMI, C-591/12 P, EU:C:2014:305, point 19].

    En outre, le risque de confusion dans l'esprit du public doit être apprécié globalement en tenant compte de tous les facteurs pertinents du cas d'espèce (arrêt du 21 janvier 2015, cat&clean, T-587/13, non publié, EU:T:2015:37, point 16 ; voir également, par analogie, arrêts du 11 novembre 1997, SABEL, C-251/95, EU:C:1997:528, point 22, et du 8 mai 2014, Bimbo/OHMI, C-591/12 P, EU:C:2014:305, point 20).

    Ainsi, la validité de l'enregistrement d'un signe en tant que marque nationale ne peut pas être mise en cause dans le cadre d'une procédure d'enregistrement d'une marque de l'Union européenne, mais uniquement dans le cadre d'une procédure d'annulation entamée dans l'État membre concerné, en vertu de l'article 3, paragraphe 1, sous b) et c), de la directive 2008/95/CE du Parlement européen et du Conseil, du 22 octobre 2008, rapprochant les législations des États membres sur les marques (JO 2008, L 299, p. 25) [voir, en ce sens, arrêts du 16 janvier 2014, MICRO, T-149/12, non publié, EU:T:2014:11, points 35 et 37 ; du 21 janvier 2015, cat&clean, T-587/13, non publié, EU:T:2015:37, point 46, et du 7 octobre 2015, Panrico/OHMI - HDN Development (Krispy Kreme DOUGHNUTS), T-534/13, non publié, EU:T:2015:751, point 65].

    Ainsi, s'agissant de l'enregistrement de la marque en Espagne, il y a lieu de rappeler que, pour ne pas enfreindre l'article 8, paragraphe 1, sous b), du règlement n° 207/2009, il doit être reconnu un certain degré de caractère distinctif à une marque nationale invoquée à l'appui d'une opposition à l'enregistrement d'une marque de l'Union européenne (arrêt du 24 mai 2012, Formula One Licensing/OHMI, C-196/11 P, EU:C:2012:314, point 47, et du 21 janvier 2015, cat&clean, T-587/13, non publié, EU:T:2015:37, point 43).

    Il s'ensuit qu'il ne saurait être reconnu que la marque antérieure est générique, descriptive ou dépourvue de tout caractère distinctif, à défaut de quoi sa validité dans le cadre d'une procédure d'enregistrement d'une marque de l'Union européenne serait mise en cause, ce qui aurait pour conséquence la violation de l'article 8, paragraphe 1, sous b), du règlement n° 207/2009 (arrêt du 21 janvier 2015, cat&clean, T-587/13, non publié, EU:T:2015:37, point 44 ; voir également, en ce sens, arrêts du 24 mai 2012, Formula One Licensing/OHMI, C-196/11 P, EU:C:2012:314, points 51 et 52, et du 2 mars 2017, Panrico/EUIPO, C-655/15 P, non publié, EU:C:2017:155, points 53 et 54).

    Un tel résultat ne serait toutefois pas conforme à la nature même de l'appréciation globale que les autorités compétentes sont chargées d'entreprendre en vertu de l'article 8, paragraphe 1, sous b), du règlement n° 207/2009 [voir arrêt du 21 janvier 2015, cat&clean, T-587/13, non publié, EU:T:2015:37, point 37 et jurisprudence citée ; voir également, en ce sens, ordonnance du 7 mai 2015, Adler Modemärkte/OHMI, C-343/14 P, non publiée, EU:C:2015:310, point 61].

  • EuG, 08.03.2018 - T-159/17

    Claro Sol Cleaning / EUIPO - Solemo (Claro Sol Facility Services desde 1972)

    Selon une jurisprudence constante, constitue un risque de confusion le risque que le public puisse croire que les produits ou les services en cause proviennent de la même entreprise ou, le cas échéant, d'entreprises liées économiquement [arrêts du 10 septembre 2008, Boston Scientific/OHMI - Terumo (CAPIO), T-325/06, non publié, EU:T:2008:338, point 70, et du 21 janvier 2015, Schwerdt/OHMI - Iberamigo (cat&clean), T-587/13, non publié, EU:T:2015:37, point 15 ; voir également, par analogie, arrêts du 29 septembre 1998, Canon, C-39/97, EU:C:1998:442, point 29, et du 8 mai 2014, Bimbo/OHMI, C-591/12 P, EU:C:2014:305, point 19].

    En outre, le risque de confusion dans l'esprit du public doit être apprécié globalement en tenant compte de tous les facteurs pertinents du cas d'espèce (arrêt du 21 janvier 2015, cat&clean, T-587/13, non publié, EU:T:2015:37, point 16 ; voir également, par analogie, arrêts du 11 novembre 1997, SABEL, C-251/95, EU:C:1997:528, point 22, et du 8 mai 2014, Bimbo/OHMI, C-591/12 P, EU:C:2014:305, point 20).

  • EuG, 27.09.2018 - T-70/17

    TenneT Holding / EUIPO - Ngrid Intellectual Property (NorthSeaGrid)

    Il est de jurisprudence constante que, lorsqu'une marque est composée d'éléments verbaux et figuratifs, les premiers sont, en principe, plus distinctifs que les seconds, car le consommateur moyen fera plus facilement référence au produit ou au service en cause en citant le nom qu'en décrivant l'élément figuratif de la marque [voir arrêt du 21 janvier 2015, Schwerdt/OHMI - Iberamigo (cat&clean), T-587/13, non publié, EU:T:2015:37, point 24 et jurisprudence citée].
  • EuG, 19.02.2016 - T-30/15

    Infinite Cycle Works / OHMI - Chance Good Ent. (INFINITY)

    Un tel résultat ne serait toutefois pas conforme à la nature même de l'appréciation globale que les autorités compétentes sont chargées d'entreprendre en vertu de l'article 8, paragraphe 1, sous b), du règlement n° 207/2009 [arrêt du 21 janvier 2015, Schwerdt/OHMI - Iberamigo (cat&clean), T-587/13, EU:T:2015:37, point 37 ; voir également, en ce sens, arrêt du 13 décembre 2007, Xentral/OHMI - Pages jaunes (PAGESJAUNES.COM), T-134/06, Rec, EU:T:2007:387, point 71 et jurisprudence citée].
  • EuG, 16.05.2017 - T-159/16

    Metronia / EUIPO - Zitro IP (TRIPLE O NADA)

    Or, il y a lieu de rappeler que, selon la jurisprudence, les motifs absolus de refus visés à l'article 7 du règlement n° 207/2009 n'ont pas à être examinés dans le cadre d'une procédure d'opposition, cet article ne figurant pas parmi les dispositions par rapport auxquelles la légalité de la décision attaquée doit être appréciée [voir arrêt du 21 janvier 2015, Schwerdt/OHMI - Iberamigo (cat & clean), T-587/13, non publié, EU:T:2015:37, point 46 et jurisprudence citée].
  • EuG, 21.01.2016 - T-75/15

    Rod Leichtmetallräder / OHMI - Rodi TR (ROD)

    Il est de jurisprudence constante que lorsqu'une marque est composée d'éléments verbaux et figuratifs, les premiers sont, en principe, plus distinctifs que les seconds, car le consommateur moyen fera plus facilement référence au produit en cause en citant le nom qu'en décrivant l'élément figuratif de la marque [voir arrêt du 21 janvier 2015, Schwerdt/OHMI - Iberamigo (cat&clean), T-587/13, EU:T:2015:37, point 24 et jurisprudence citée].
Haben Sie eine Ergänzung? Oder haben Sie einen Fehler gefunden? Schreiben Sie uns.
Neu: Die Merklistenfunktion erreichen Sie nun über das Lesezeichen oben.
Sie können auswählen (Maus oder Pfeiltasten):
(Liste aufgrund Ihrer bisherigen Eingabe)
Komplette Übersicht