Rechtsprechung
   EGMR, 10.09.2002 - 44696/98   

Zitiervorschläge
https://dejure.org/2002,44598
EGMR, 10.09.2002 - 44696/98 (https://dejure.org/2002,44598)
EGMR, Entscheidung vom 10.09.2002 - 44696/98 (https://dejure.org/2002,44598)
EGMR, Entscheidung vom 10. September 2002 - 44696/98 (https://dejure.org/2002,44598)
Tipp: Um den Kurzlink (hier: https://dejure.org/2002,44598) schnell in die Zwischenablage zu kopieren, können Sie die Tastenkombination Alt + R verwenden - auch ohne diesen Bereich zu öffnen.

Volltextveröffentlichung

 
Sortierung



Kontextvorschau





Hinweis: Klicken Sie auf das Sprechblasensymbol, um eine Kontextvorschau im Fließtext zu sehen. Um alle zu sehen, genügt ein Doppelklick.

Wird zitiert von ... (8)

  • EGMR, 12.05.2005 - 49234/99

    POPESCU c. ROUMANIE

    Les dispositions pertinentes en matière de garde à vue et de détention provisoire (personnes compétentes pour ordonner ces mesures, délais applicables, voies de recours disponibles, etc.), telles qu'elles étaient libellées à l'époque des faits, sont citées dans les affaires Pantea c. Roumanie (no 33343/96, §§ 150-156, CEDH 2003-VI), Rupa c. Roumanie ((déc.), no 58478/00, §§ 88-89, 14 décembre 2004), Mujea c. Roumanie ((déc.), no 44696/98, 10 septembre 2002) et Florica c. Roumanie ((déc.) no 49781/99, 10 juin 2003).

    En l'absence de recours interne efficace, le délai de six mois prévu par l'article 35 § 1 court à partir de l'acte ou de la décision incriminé et, lorsqu'il s'agit d'une situation continue, à partir de la fin de celle-ci (voir, parmi d'autres, Mujea c. Roumanie (déc.) no 44696/98, 10 septembre 2002).

  • EGMR, 04.10.2007 - 37217/03

    BUJAC c. ROUMANIE

    En l'absence de recours interne efficace, le délai de six mois prévu par l'article 35 § 1 court à partir de l'acte ou de la décision incriminée et lorsqu'il s'agit d'une situation continue, il court à partir de la fin de celle-ci (voir, parmi d'autres, Mujea c. Roumanie (déc.) no 44696/98, 10 septembre 2002).
  • EGMR, 17.06.2014 - 48372/09

    MARIAN TOMA c. ROUMANIE

    Le délai de six mois prévu par l'article 35 § 1 de la Convention court dès lors à compter de la fin de la situation incriminée (Mujea c. Roumanie (déc.) no 44696/98, 10 septembre 2002, et Agaoglu c. Turquie (déc.), no 27310/95, 28 août 2001), à savoir, en l'espèce, à partir du 18 juin 2001, date à laquelle la détention ordonnée par le parquet est arrivée à terme.
  • EGMR, 06.03.2012 - 51509/07

    POP c. ROUMANIE

    La Cour rappelle qu'en l'absence d'un recours effectif, le requérant aurait dû saisir la Cour dans un délai de six mois après que la situation incriminée ait pris fin (Mujea c. Roumanie (déc.), no 44696/98, 10 septembre 2002).
  • EGMR, 04.10.2011 - 15960/05

    NEGREA v. ROMANIA

    Therefore, in lodging his application with the Court on 15 April 2005, the applicant failed to observe the six-month rule in respect of this complaint (see Mujea v. Romania (dec.), no. 44696/98, 10 September 2002).
  • EGMR, 03.11.2009 - 38746/03

    PAVALACHE c. ROUMANIE

    Or, le requérant ayant saisi la Cour de ce grief le 7 novembre 2003, son grief est tardif (Mujea c. Roumanie (déc.), no 44696/98, 10 septembre 2002).
  • EGMR, 20.05.2008 - 30358/03

    TREPTOW v. ROMANIA

    It further notes that the second arrest was confirmed by a judge on 11 November 2002, also more than six months before the date of the lodging of this application (see Mujea v. Romania (dec.), no. 44696/98, 10 September 2002).
  • EGMR, 05.10.2010 - 18869/04

    GAGIU c. ROUMANIE

    En l'absence de recours interne efficace, le délai de six mois prévu par l'article 35 § 1 court à partir de l'acte ou de la décision incriminée et lorsqu'il s'agit d'une situation continue, il court à partir de la fin de celle-ci (voir, parmi d'autres, Mujea c. Roumanie (déc.) no 44696/98, 10 septembre 2002).
Haben Sie eine Ergänzung? Oder haben Sie einen Fehler gefunden? Schreiben Sie uns.
Sie können auswählen (Maus oder Pfeiltasten):
(Liste aufgrund Ihrer bisherigen Eingabe)
Komplette Übersicht